Église saint Vincent

Compartir

Javascript is required to view this map.
Téléphone: 
954 90 44 72
Heures d'ouverture: 
Calle de Miguel Cid, 1
Heures d'ouverture: 
Misas: Laborables y Vísperas: 20:00. Festivos 11:00, 12:00 y 20:00

 

L'église de Saint Vincent est située dans la ville historique, dans le coin de la rue Saint-Vincent et celle de Cardenal Cisneros. C'est une église gothique-mudéjar, parmi toutes celles qui sont à l'intérieur de l'enceinte fortifiée de la ville au cours du XIVe siècle. L'église a été construite, apparemment, sur les vestiges d'une église paléochrétienne et Wisigoths. A l'extérieur, il n'y a presque plus aucune trace de sa structure originale. L'intérieur a trois nefs séparées par des piliers épais sur lesquels reposent les caractéristiques arcs pointus de ce type de temples.

Elle présente dans le chœur un retable remarquable, conçu par Christophe de Guadix à la fin du XVII ème siècle avec des œuvres de saints et saintes de Joaquin et Jose Cano, en 1753. Parmi les différentes extensions que ce temple a subi, comprennent la construction de la chapelle sacramentelle, une œuvre d'exception. C'est une Église de grande popularité et de tradition, dans celle-ci, on trouve deux des traditionnelles Confréries de la semaine sainte sévillane : celle des peines et celle des Sept mots, et se trouvent dans trois chapelles. La première des chapelles occupe la tête de la nef de l'épître, une enceinte formée par
deux trames, la première de 1584, et qui a été élargie en 1817.

Elles sont couvertes par une coupole hémisphérique et octogonale, avec une lanterne. Elle est présidée par un retable fait avec les restes du couvent de Carmen, rénové en 1785, où on vénère l'image de la Vierge des Douleurs, une sculpture attribuée à Blas Molner. Sur un autel latéral, on trouve l'image de Jésus des peines. La Fraternité des Sept mots est présente dans les chapelles de la nef de l'Évangile. Celle du centre est de style mudéjar et a une forme carrée, est couverte par un dôme octogonal. Restaurée en 1873 et en 1936-1939, elle appartient à cette confrérie depuis 1881. Elles contiennent trois retables néoclassiques, avec l'image du Christ des Sept mots, du XVIe siècle et appartenant au cercle de Felipe Martínez.

En esta capilla destaca el zócalo de azulejos de 1602 que realizara Hernando de Valladares, así como un anterior retablo ejecutado por Andrés de Ocampo entre 1603 y 1605, cuyos relieves del Descendimiento y de la Exaltación de la Serpiente en el desierto se encuentran hoy en la nave de la iglesia. La Hermandad de Las Siete Palabras se presenta en sus capillas de la nave del Evangelio. La del centro es de factura mudéjar y tiene planta cuadrada; se cubre mediante cúpula octogonal apoyada sobre trompas y es de las partes más antiguas de la iglesia. Restaurada en 1873 y entre 1936-1939, pertenece a esta Cofradía desde 1881. Contienen tres retablos neoclásicos, con la imagen del Cristo de las Siete Palabras -del siglo XVI y perteneciente al círculo de Felipe Martínez- en el central junto con María Santísima de los Remedios y San Juan Evangelista.