La plus grande des rivalités

L’Esperanza de Triana et l’Esperanza Macarena, la Semaine sainte et la Féria, Joselito el Gallo et Juan Belmonte... le Real Betis Balompié et le Sevilla Fútbol Club: dans cette ville, la dualité est omniprésente.

La plus grande des rivalités

La rivalité entre le Sevilla et le Betis est considérée comme l’une des plus grandes rivalités du monde du ballon rond. Une rivalité saine, souvent sous forme d’affrontements humoristiques entre supporters, offrant des anecdotes infinies, comme par exemple dans ces familles réunissant des supporters de chaque équipe.

C’est dans le quartier de Nervión que se trouve le stade du Sevilla FC, le Sánchez Pizjuán, tandis que le Real Betis joue au stade Benito Villamarín, à Heliópolis. Les jours de match sont une véritable fête dans ces deux quartiers, une expérience à ne pas manquer. Choisissez vos couleurs, le vert et le blanc du Betis, ou le rouge et le blanc du Sevilla, et vivez une grande journée de football.

Au-delà du terrain

Cette rivalité est si fortement ancrée dans la ville que, hasard ou non, les toiles des tentes de la Féria d’avril sont vertes et rouges, tout comme les chaises traditionnelles des tablaos de flamenco... Cela témoigne bien de cette passion qui va bien au-delà des limites du terrain de jeu.

Les discussions entre béticos (supporters du Betis) et sevillistas (supporters du Sevilla FC) pimentent la vie quotidienne de la ville. 

Séville a deux couleurs spéciales

Et si cette rivalité est palpable toute l’année et en toutes circonstances, l’émotion est de plus en plus vive à l’approche d’un choc direct.

Le spectacle dans les tribunes pendant un derby est formidable. Que ce soit au Sánchez Pizjuán ou au Benito Villamarín, la ferveur avec laquelle les deux groupes de supporters défendent leurs couleurs est exaltante. 

Il existe de nombreuses amicales de supporters ou peñas de chaque équipe qui structurent cette passion dans le tissu social des quartiers. Les peñas sont des lieux de rencontre où voir les matchs de l’équipe, mais il peut aussi s’agir d’établissements où déguster une bonne cuisine familiale et d’associations organisant des activités, sportives ou non, bénéfiques pour les quartiers.

À savoir…
  1. Les deux clubs sont centenaires et font partie des plus vieux d’Espagne.
  2. La devise qu’utilisent les supporteurs du Sevilla FC pour encourager leur équipe est «hasta la muerte» («jusqu’à la mort»).
  3. Le Betis est encouragé aux cris de «Mucho Betis» («Grand Betis») ou «Viva el Betis manque pierda» («Vive le Betis même s’il perd»).